Archives de catégorie : Sakapin et Sakafrui

Sakafri et Sakapin sont deux créatures de ma petite équipe, ma garde rapprochée, et à leurs heures aussi mes pires contempteurs. Ils aiment assez à se foutre de ma gueule en général, et l’un des deux, je ne sais jamais lequel, a un talent de ventriloque.
à suivre tous les dimanches à 18h18

ChaunePaine

P : tu le savais toi, que l’épreuve de Jacques Lacan ne touchait à l’être qu’à le faire naître de la faille que produit l’étant de se dire ?
F : Oui, c’est connu, ça.
P : Ah bon ?
F : Ben oui, tu ne lis pas la presse ? L’inconscient est ce chapitre de mon histoire qui est marqué par un blanc ou occupé par un mensonge.
P : Ah ?
F : Après je le cite de mémoire. Je pense à ce que je suis, là où je ne pense pas penser.
P : Oui ça je crois que je capte un peu.
F : Hé ben non !
P : Non ?
F : Non, et c’est encore lui qui le dit : “Si vous avez compris, vous avez sûrement tort.”
P : Oh…
F : En fait il faut vraiment que tu travailles ton jeu de jambes, si tu veux être youtubeur psy.
P : Mais je ne veux pas… Je je .
F : Non hein… Bon maintenant tu me laisses regarder mon œuf, steuplait ?
P : Et tu savais que Madona elle avait été avec Sean Penn ?
F : Quoi ? Quoi ? Répète ce que tu viens de dire ?

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 20 : No future

P : Hmmm oui oui oui. Alors ce que je vois d’emblée dans ce tirage, ma première impression, the bic picture si tu préfères, je vois une fille.
F : Une fille ah bon ?
P : Tu n’as pas une fille en tête en ce moment ? Une fille compliquée… Ou alors ce n’est pas la fille qui est compliquée, c’est la situation. Tu vois la levure lactique dans cette position, elle parle de sentiments empêchés. Ça te dit quelque chose ?
F : Oui peut-être…
P : Tu penses à une fille.
F : Oui toujours un peu, mais en l’occurrence oui, et oui c’est compliqué.
P : elle n’est pas libre ?
F : Je ne sais pas. Mais ce n’est pas une fille sac.
P : Ah bon ?
F : Oui c’est un flacon de gel douche, et c’est pour ça aussi que c’est compliqué, parce qu’on ne peut se voir que dans la salle de bain.
P : Attend, mais c’est petite verte toute carrée qui vit dans le bac de douche avec son étiquette “le petit marseillais”. Oui ? Et ben tu t’emmerdes pas. Et bien tu vois, la préparation pour flan, aspectée comme elle l’est, elle charge positivement le tirage : et il est bien question de sentiments réciproques.
F : cool
P : Mais, mais, mais, la carte du bas, le doliprane…
F : Quoi le Doliprane ?
P : Ben ce n’est jamais bon. Ça peut être bon, mais pas avec le gélifiant végétal en carte du haut.
F : ah bon ?
P : Oui, regarde l’image : tu as trois petits pots avec trois Framboises. À mon avis c’est une situation à trois. Je crois qu’elle hésite entre toi et un autre.
F : Aïe
P : Tu le pressens comme ça aussi ?
F : Non je ne sais pas. Et ce serait qui l’autre personne ?
P : ça les cartes ne peuvent pas dire, elles peuvent juste te donner une tendance. Attends peut-être avec la carte de synthèse.. Si j’additionne. Alors 8 32 je retiens hmmm hmmm, ça fait 27 on réduit à 9… ça donne ça donne… Oui ça donne court bouillon légume et vin blanc.
F :
P : Ben ça sent pas bon quoi.
F : oh mince… Je le sentais punaise…
P : Désolé mon vieux.
F : Non tu n’y es pour rien
P : Oui moi je suis juste un média, c’est les cartes qui parlent.
F : Pfff…
P : Après il faudrait qu’on essaye avec des vraies cartes, parce que là heu..
F : Oh non hein ça fout déjà bien assez les jetons comme ça.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 20 : Ti-dou-di

Sakapin gratouille sur le canapé pendant que Sakafrui semble méditer devant un posé sur la table basse du salon. Sakafrui essaye un temps de fredonner sur ce que joue Sakapin, mais c’est faux et Sakapin doit s’arrêter de jouer.
F : Et tu sais jouer Jeux interdits. Tu sais Tidoudidoudi (Sakafrui fredonne la lettre à Élise)
P : tu es sûr que c’est jeux interdits ça ?
F : Ben oui. Tu sais la jouer ?
P : non pas celle-là.
F : Et “Stairway to heaven” ? Tu sais TidoudiTidoudi (Sakafrui fredonne “Highway to hell”).
P : ça, je crois que c’est “Highway to hell”, mais je ne sais pas la jouer non plus. Mais tu ne regardes plus ton oeuf ?
F : Non, je m’ennuie.
P : Ben c’est dimanche, si tu ne t’ennuies pas le dimanche, tu vas faire ça quand ?
F : Hm…
Sakapin recommence à gratouiller et cette fois Sakafruit est sûr de reconnaître. Il chante :
F : ça, je connais. C’est toi et moi contre le monde entier Toi seul à mes côtés Comprenant mes tristesses Tu es l’ombre de ma pei ne Le chagrin de mon chagrin C’est toi et moi contre le monde entier Et tes soldats de bois Et tes armées entières Je te vois gagner la gue rre Et je n’ai plus peur de rien… Oh continue continue.
P : Tu ne veux pas que je te mette un DVD plutôt.
F : Oh ? Oui et ben à ce moment-là, mets-moi “massacre”.
P : Non non “massacre à la tronçonneuse” on l’a déjà revu hier soir.
F : d’accord, à ce moment-là, on continue de chanter Hervé Vilard.
P : Bon OK je te mets “massacre à la tronçonneuse”, mais tu ne le regardes qu’une fois.
F : Marché conclu. Hervé Villard je l’aime bien moi, ce n’est pas lui qui était avec ce mannequin allemand, là, comment elle s’appelait ? Stefie Graff ?
P : Je ne sais pas. Tu veux qu’on regarde sur internet.
F : ah ouais, internet, trop bien.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 19 : Manic depression

F : hum ça sent bon depuis ce matin, il nous mijote quoi le patron, toi qui est aux premières loges, heu… pardon j’ai encore oublié ton nom.
M : Manique
F : Oui, voilà, c’est pour ça que j’oublie à chaque fois c’est parce que tu n’as pas une voix à t’appeler Monique. Il y a beaucoup de bonnes odeurs, tellement que je n’arrive pas à tout discriminer.
M : alors ce soir on a feuilleté de foie gras + magrets sauce à la fraise, puis Noix de saint Jacques, enfin le train-train quoi, et enfin Kinder à boire … oui oui c’est moi qui étais chargé du dessert.
F Et tu as fait des yaourts ? On a une yaourtière dans cette maison ?
M je ne crois pas. Et puis bon. De toute façon je ne saurais pas m’en servir. Et puis bon surtout je ne sais pas qu’on conclut honorablement un festin pareil avec des yaourts. Bon j’ai merdé j’ai merdé. J’ai raté mon fondant au chocolat.
F Parce que tu sais faire le fondant au chocolat ?
M Ben je croyais, mais non.
F Tu es déçu ?
M Forcément un peu. Mais c’est atténué parce que j’ai regardé sur l’étiquette des kinder à boire, ils sont aromatisés et c’est marqué qu’il y a 0,7% de substitut de chocolat dans la composition. Ça devrait faire l’affaire.
F et c’est bon ça le substitut de chocolat ?
M Oui à ce que j’en sais c’est comme un substitut du procureur sauf que là l’ingrédient il est sous la haute autorité d’un chocolat.
F Hm hm. C’est pour ça que j’aime bien discuter avec toi Monique. J’ai remarqué ça j’apprends souvent plus de choses avec toi qu’avec les deux autres cons réunis.
M C’est gentil. Après c’est vrai qu’ils sont plus cons réunis que séparément, les deux.
F Ce n’est pas tellement qu’ils sont cons. c’est surtout qu’ils s’adorent malgré leur rivalité historique : de mémoire d’homme et de sac il ne s’est pas trouvé un contexte, un imprévu, une catastrophe pour les départager ; ce qu’on sait, dont on est sûr, c’est que l’un est le roi incontesté des pipelettes de tous les temps et que l’autre est forcément son dauphin. Ils saoulent.
M Tu devrais venir te réfugier ici quand tu vois qu’ils sont lancés. Tu veux goûter le foie gras ?
F Oh ben mais comment… comment on va faire ?
M Ben si on s’y met à deux, toit tu tiens le toast et moi je tartine.
F Allez vendu.
aïe

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 18 : Atones crochus

F C’est beau hein ?
p Oui c’est beau, très beau.
F Mais on est d’accord que c’est chiant d’abord.
P Tu trouves ?
F Oui, ne me dis que tu ne trouves pas ça chiant. Tu as dit que c’était très beau. Et quand on dit que c’est très beau, c’est que c’est très chiant. Plus on dit que c’est beau plus c’est chiant, j’ai remarqué ça. C’est comme les accès de poésie du patron, comment il appelle ça ? Romsteack…
P Keepsake. Tu trouves ça chiant ?
F Disons que je trouve ça beau.
P Oui d’accord, je vois ce que tu veux dire. Mais c’est quand même un bel instrument le piano.
F Oui là je suis d’accord. J’adorerai en jouer. Mais bon…
P Oui… Je crois qu’il existe des pièces pour une seule main.
F Oui, Et ?
P Oui non, je n’ai rien dit.
F Il y a peut-être des gens qui on composé pour ceux qui ne peuvent jouer qu’avec le front.
P pffff t’es con
F Oui pardon.
chut chut
F Oula le public de coin coin ils sont aussi touchy que ceux de Roland-Garros.
P Le tennis c’est chiant aussi.
F Oui le tennis et puis alors c’est beau, ça me file les larmes aux yeux.
P pfff t’es con

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 17 : Témoignage

Oui oui, je parle doucement parce que le petit dort dans la pièce à côté. Oui à cette heure-ci, mais tu sais comme il est, il n’est pas hypersomniaque, mais il est tellement agité qu’il faut qu’il recharge ses batteries souvent. Donc des fois il tombe. Ça fait du bien quand il dort, je te jure. Ben il est épuisant, hein. Lui il dit qu’il est HPI, parce qu’il a lu ça sur internet, mais la vérité c’est qu’il est… instable. Oui on va dire instable. Ce n’est pas qu’il est désespérant, mais bon. C’est un angoissé hyper actif Sakafrui. Il est attachant, mais pfou. hier je l’ai laissé dans la voiture en double file pour aller chercher mes clops. Hé ben, le temps de l’aller-retour, il m’avait bouffé le levier de vitesse. Je ne crois pas que les HPI font ça. Le faire éduquer tu dis ? Chez un maître sac ? Oh tu sais je mise sur le temps long, parce qu’il n’est pas mauvais bougre. J’ai toujours eu des sacs. Pour certains c’est les animaux, mais quant à moi, je peux te dire que plus je connais les hommes plus j’aime les sacs.
Tu te rappelles ma petite gaga comme elle était gentille. Oh, ma petite gaga, comme elle me manque. Ah c’est sûr qu’elle était plus calme. Oui, mais après c’était un sac à vomis, c’est la race qui est comme ça, ils ont tendance, pas à se faire oublier, mais à être plutôt discret. En tout cas à ne pas tout le temps la ramener. C’est sûr que sakafrui ça me change de ma gaga. Oui Gaga c’est le diminutif de Olga. Mais c’est-à-dire que Ol-ol, ça ne lui convenait pas. Elle avait son petit caractère aussi
Cocorico
Ah il se réveille, il faut que je te laisse. Oui c’est lui, le cri là oui c’est lui. Quand il se réveille, il chante.
Cocorico
En fait quand il se réveille il veut être sûr que tout le monde est réveillé. il n’aime pas être seul. Je te laisse.
Cocorico
Oui oui j’arrive

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Oh et puis flûte

Aujourd’hui roue libre un peu hors-série puisque nous quittons les bas quartiers et les galaxies périphériques où nous avons nos habitudes et dans nos habitudes nos aises pour nous risquer vers les éthers et les hautes volées du cinéma d’auteur. Du vrai. Aujourd’hui nous allons rendre hommage avec nos moyens à un monument. je veux parler du Roma de Fellini dont d’aucuns s’accordent à dire que c’est, nonobstant…

P Nous interrompons votre programme pour un flash spécial. la rumeur enfle dans le petit sérail du youtube game, le youtubeur star Laurent Seror, le youtubeur aux 60 abonnés excusez du peu, serait un gros mythomane. Il parlerait ou tenterait de parler d’un film qu’il n’a même pas vu. Inutile de vous dire que si cela se confirmait son statut d’influenceur phare et d’arbitre des élégances serait très écorché, et pire sa visibilité étant donné l’opprobre risquerait d’être jetée sur toute une profession déjà très controversée. En exclusivité nous avons le témoignage en première main d’un de ses plus proches collaborateurs qui est notre source dans la révélation de ce scandale. Notre lanceur d’alerte. Sakafrui, vous nous confirmez que vous travaillez en lien étroit avec Laurent Seror ?
F oui on ne peut plus étroit, je suis tout le temps tout le temps avec lui. Je suis son homme de main en quelque sorte.
P Heu vous voulez dire que là par exemple, vous êtes avec lui actuellement.
F hein oui non là je suis en RTT
P, mais vous nous confirmez qu’il n’a jamais vu le fameux Roma de Fellini dont il nous rebat les oreilles depuis trois semaines ?
F En fait je ne sais pas il ne m’amène jamais au cinéma de toute façon, parce que soi-disant comme je suis en papier je fais du bruit quand je mange mes pop-corn
P, Mais pourtant vous avez contacté notre rédaction pour dénoncer son imposture
F Oui, mais je voulais juste passer à l’antenne pour profiter de votre audience. En fait hier j’ai eu un coup de foudre à l’endroit d’une inconnue dans la rue, et je me dis qu’elle regarde peut-être votre journal.
P, Mais, mais ne pouvez faire ça, nous prendre en otage comme ça.
F Ben si. La preuve : C’est ce que je fais.
P Bon et ben, allez-y
F OK , hier autour de quinze heures je t’ai vue posée sur une table du macdo de Villeurbanne Gratte-ciel, tu étais entrouverte et il me semble avoir aperçu que tu contenais une serviette en papier et une paille, il me semble aussi que tu avais un M jaune dessiné sur ta peau de papier et quelqu’un pour ne pas que tu t’envoles avait posé sur toi un gobelet de Fanta, et je n’en ai pas vu plus parce que nos regards se sont croisés et je n’ai plus été que cet éblouissement-là. Si tu te reconnais et si tu crois encore aux contes de fées alors, contacte-moi. Je suis assistant de direction, célibataire, j’aime le sport, la lecture, les balades en forêt et les rognons de veau au madère. À bientôt j’espère. Voilà. J’étais comment ?
P Heu… irrésistible ?
F Ben c’est déjà pas mal.
P Oui, c’est déjà pas mal.
F Merci en tout cas.
P Oh… C’est pour la bonne cause.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 16 : Adieu Berthe

Flash spécial culture, coup de Trafalgar dans le petit monde de l’art contemporain, coup de Trafalgar contemporain donc si j’ose dire, nous apprenons que Laurent Seror, le grand Magnat du roman de gare a fait rapatrier à grands frais tout ou partie de sa pléthorique collection de ses ports francs de Riga et Madère où il la conservait jusqu’alors, à l’abri des regards et du fisc comme disent déjà les mauvaises langues, mais c’est oublier un peu vite que les sites étaient tellement sécurisés que lui-même n’y avait pas accès. La collection qui paraît il fait déjà pâlir d’envie les Arnaud et autre Lagardère est actuellement réunie pour expertise, estimation et inventaire au siège de la Seror corporation en vue d’une dation à la fondation Seror et devrait faire sous peu l’objet d’une exposition publique si toutefois les commissaires qui y travaillent d’arrache-pied trouvent un endroit assez vaste et assez prestigieux pour la recevoir dans de bonnes conditions. Nous retrouvons notre envoyé spécial à la Seror corporation qui en exclusivité a pu assister aux opérations de déballage et aux découvertes. Sakafruit vous êtes à l’antenne, alors je suppose que vous allez d’éblouissement en éblouissement depuis ce matin.

  • Ah, mais tout à fait Sakapin, c’est peu dire que je suis bien ébloui et nous le sommes tous ici, qui à mesure que les caisses d’oeuvres d’art nous arrivent passons de concert de Charybde en Scylla.
  • Pardon ?
  • Non laissez tomber. Le fait est que depuis tout à l’heure, et alors que vous voyez derrière moi passer toute une caisse de vieux Van Gogh, nous avons eu la joie de découvrir des oeuvres oubliées de Altdorfer, Munch, Opalka, Bazelitz, Osterbach et j’en passe et avec des noms encore plus compliqués. Il y en a même un, il s’appelle Twombly. Cy Twombly, vous imaginez ? Mais le grand évènement dans l’évènement, parce que oui, ce retour des oeuvres ne se fait pas sans un parfum de scandale, le fait marquant de la journée tient à ce qu’on a découvert dans l’inventaire une oeuvre de Hi-Hat… Hi-Hat je vous jure, ils ont de ces noms, le fameux auteur des non moins fameux “le dentiste de lady Chaterley” et “commode Louis XVI dans un virage” pièces maîtresses s’il en est de la collection de la fondation Guggenheim de Venise, et cette oeuvre retrouvée n’est autre que la fameuse peinture en bas-relief si caractéristique de l’artiste “un tramway nommé Jean-Luc”, souvenez-vous celle-là même qui avait été dérobée en 2007 en pleines enchères à Sotheby’s de Londres. Comment cette oeuvre qu’on croyait perdue à tout jamais a pu se retrouver dans un Port franc de Riga pendant toutes ces années à l’insu de son propriétaire même, pour l’instant ici on se perd en conjonctivites.
  • Conjectures… Mais vous avez pu vous en approcher de cette oeuvre en particulier ?
  • Oui, les conservateurs, experts et gens d’interpole l’ont isolée dans une pièce à part dans l’attente de comprendre son parcours, et dans cette pièce j’y suis et je vous propose de découvrir ce chef-d’oeuvre miraculé avec moi. La voilà, c’est un dingue, hein ?
  • C’est historique.
  • C’est le mot que je cherchais. J’ai eu la chance d’en avoir une sorte d’exégèse entre deux portes de la part du collège d’historiens de l’art présents pour l’occasion, un genre de mode d’emploi si vous voulez, et je peux vous dire ce que j’ai retenu si le coeur vous en dit.
  • Oui succinctement, si c’est possible parce que nous allons devoir rendre l’antenne.
  • Ah, mais tout à fait Sakapin. l’oeuvre “un tramway nommé Jean Luc” que notre caméraman vous fait découvrir en heu.. vue aérienne est typique de la période clostrovore de l’artiste
  • Clostrophobe ?
  • Peut-être en tout cas la période très angoissée qui a précédé sa mort… J’ai un doute…
  • Oui, je vous confirme qu’il n’est pas mort.
  • Voilà c’est ça, en le disant, je me suis dit… Je crois que je le confonds avec Dali. Mais déjà Dali je ne savais qu’il était peintre. J’étais sûr qu’il faisait du chocolat. Mais bref, donc la période cosmonaute, ça je l’ai dit, il est vivant, nani nana, oui voilà, on reconnaît dans la composition une multiplication des petits enfermements et cloisonnements et cette angoisse de l’artiste qui à l’époque était en proie à heu… l’angoisse de l’artiste ; il paraît que ça se fait beaucoup. C’est dans cette même période qu’il avait une correspondance imaginaire avec Berthe Morisot, la peintre impressionniste, ce qui ne devait pas arranger son angoisse, puisqu’elle ne répondait pas à ses lettres. Mais bon déjà il ne les envoyait pas, ses lettres, elle ne risquait pas de lui répondre.
  • Oui et puis surtout Berthe Morisot est morte à la fin de XIXème.
  • Oui en plus… quelle angoisse… dans une de ses lettres il lui disait, et je vous la lis textuellement : chère Berthe, je me sens si petit à côté de vous, que je m’en empêcherai presque de respirer parfois… C’est bizarre hein ?
  • Oui, mais nous devons rendre l’antenne, Concluez Sakafrui, s’il vous plaît.
  • Oui oui, il poursuivait. Vous savez très chère que je me surprends à rêver que nous nous retrouvions dans une autre vie une prochaine incarnation, vous et moi dans une existence d’araignée. Je sais pourquoi le pense aux araignées, pour la dysmorphie sexuelle, le mâle petit la femelle gigantesque…
  • heu Sakafrui
  • Et le cannibalisme dans l’acte de fécondation. C’est un leurre, je le sais bien, puisque dans les proportions ça reviendrait à rêver que je féconde la statue de la Liberté. Et je me mens, je le sais, parce que moi la statue de la Liberté, même en ayant la dalle comme j’ai la dalle en ce moment, je n’y vais pas. Déjà je n’aime pas le vert.
  • Nous allons devoir rendre l’antenne.
  • Ah d’accord. Comment on fait ?
  • Ça se fait tout seul normalement.
  • Ah d’accord. Donc on ne bouge pas.
  • Voilà.
  • Ça a marché ?
  • Je ne sais pas.
  • Et vous vous le saviez que Dali il faisait aussi du chocolat.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 15 : incroyable talent

P : tu le savais toi, que le patron il avait un chien ? Je ne l’ai jamais vu moi ce chien… Qu’est-ce qu’il a dit que c’était comme marque ?
F : un carrelet.
P : le carrelet c’est un poisson. Un carlin c’est un chien. C’est un carlin c’est ça ?
F : oui et ben pardon, pour moi un chien qui à les yeux sur le côté de la tête, c’est un poisson. Et puis, heu… Sakapin, punaise.
P : Quoi ?
F : Tu as vraiment cru qu’il avait un chien le patron ?
P : ah on est d’accord, il n’a pas de chien.
F : mais enfin, s’il avait un chien, tu le saurais quand même. Il l’aurait mis où ?
P : Oui je me disais… mais hier du coup, ce chien, comme il l’a appelé, sigournette… Il y avait bien un chien, non ?
F : Tu as vu un chien toi ?
P : Non
F : Les spectateurs ont vu un chien ?
P : Je ne sais pas, je ne regarde pas la chaîne moi, je suis abonné à Solange te parle. Et puis c’est tout. Il n’y avait pas de chien ? Mais… On ne l’a pas vu ce chien, mais on l’a attendu.
F : ce que tu as entendu c’est ça : kaï Kaï
P : C’est toi qui as fait le chien ?!?!
F : Oui le patron m’a demandé, donc j’ai fait le chien.
P : Tu sais faire le chien.
F : Oui, le chien, le chat, le dinosaure.
P : Refais le chien.
F : kaï Kaï
P : Oh punaise… On vit avec les gens et des fois on se rend compte qu’on ne sait pas qui ils sont. On vit avec des étrangers. Refais.
F : Kaï kaï
P : putain…
F : ça va ?
P : oui, c’est juste que je n’en reviens pas. Tu sais faire le chat aussi, tu m’as dit ?
F : oui, le chat, le coq, l’élastique, la roulette du dentiste, mais je sais imiter des gens célèbres aussi.
P : Quoi ? vas-y vas-y vas-y
F : qui tu veux que je t’imite ?
P : Heu… non ne me dis pas, je vais deviner
F : https://www.youtube.com/watch?v=T-ss9U_q-yU
P : Jean lecanuet, tu le tiens trop bien ! Un autre un autre, une femme ?
F : https://www.youtube.com/watch?v=ZisgeCBp7Kg
P : oui c’est la dame météo de France 3 Occitanie ! C’est exactement elle. Et Whitney Houston tu saurais la faire ?
F : https://www.youtube.com/watch?v=3JWTaaS7LdU&list=PLeilr23VAvuga5Gkbr5bt7Tx-4LPuY2ct
P : encore encore, vas-y n’importe qui !
F : oui et ben n’importe qui n’importe heu heu : https://www.youtube.com/watch?v=BUB7XsNRWLI
P : punaise, c’est qui c’est quoi ça ?
F : non non au temps pour moi, ce n’est rien ni personne, je ne sais pas ce qui m’a pris. Mais heu ça va ?
P: Oui ça va. je suis bouleversé. Mais ça va. je vis depuis toutes ces années en commensalisme avec un imitateur de première importance et je n’en savais rien. Je ne le soupçonnais même pas. Forcément, ça fiche un coup.
F : je comprends…/… Mais ôte-moi d’un doute. Tu sais que tu n’es pas VRAIMENT ventriloque toi ?
P : Oui shhht shhht.
F : Oh ok

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Sakapin & Sakafruit 14 : Descendre

  • Sakapin ?
  • Oui ?
  • Je peux te poser une question ? Est-ce qu’on descend du singe nous aussi ?
  • C’est à dire ?
  • Nous les sacs, on descend du singe comme les hommes ?
  • Heu…
  • oui, toi sûrement, puisque tu es un genre de croisement, un sac en papier garou, mi-homme mi-sac. Mais moi.
  • Toi, je ne sais pas. C’est important ?

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh