Archives de catégorie : Casting

Cette playlist/catégorie fait recension des divers personnages qui peuplent mes fictions, roman, nouvelles et podcasts. Un personnage est abordé chaque semaine, son caractère, son épaisseur, son karma. La fiche ainsi constituée est illustrée par mes soins.
à suivre tous les mercredis à 18h18

Mademoiselle Hill

J’aime décidément beaucoup mon personnage de Persona Hill, ma petite pyromane du tome 1 de la part du feu, que je retrouve actuellement dans ma relecture du tome 2. Je vous propose un petit passage où elle donne sa… mesure. Enfin quelque chose comme ça.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Parallèle bipède

Je pense que ceux qui me font la grâce de me lire seront d’accord avec moi sur un point : dans mon troupeau de personnages, j’en ai trois principaux, du moins trois qui sont souvent dans le rond de lumière de l’avant-scène. Mes deux fifilles, la rude Gaby Kotska et la zinzin Vanina Celesti, mais il y a aussi, parallèlement, ce vieux débile de Sal Castaner. Et justement, je voudrais parler de ça : non pas de Sal, mais de son talent pour le parallélisme.
Des talents il en a, au delà de sa contenance mesurée en hectolitre en Suze et sa fiabilité à jamais inattendue, qui devraient l’ordonner trixter, ou faire valoir, ou auguste de base, mais il a surtout celui de laisser le groupe et de bifurquer dans une voie parallèle. Il est toujours lié à l’intrigue principale, mais c’est comme s’il en assumait, les à-côtés. Dans chaque tome de la première trilogie, soit qu’il est fâché, soit qu’il a des choses à cacher, soit qu’il n’a vraiment pas de bol, il y a toujours un moment où il est isolé du groupe, comme la vieille bête malade du troupeau est ciblée par les prédateurs. Dans Où la lune va, le premier tome de la seconde trilogie noire, il n’apparaît que dans le troisième tiers, mais aussitôt pour prendre bifurcation et prendre l’ennemi sur le côté lors de ‘assaut du château de la princesse. Dans le tome 2, d’élégantes personnes, à paraître en décembre prochain, pendant que le monde brûle, il part en croisière avec une chèvre. Je le raconte comme ça pour ne rien divulgâcher, mais c’est évidemment plus compliqué que ça. Mais ce n’est pas beaucoup moins débile ce qui lui arrive. Et dans le tome 3 que je rédige en ce moment, il se trouve d’emblée à l’écart, en raison de ce qui lui arrive dans le tome 2.
Je ne sais pas si j’ai déjà croisé un déviant récurent comme lui, et je ne sais pas si ça a été théorisé et intitulé en archétype la fonction de ces personnages qui obligent leur auteur à un strabisme divergent. Si vous, vous avez des exemples, les commentaires vous sont ouverts.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Aqua bon

Si vous me suivez, et plus encore si vous me lisez, vous savez que j’accorde beaucoup d’importance au développement de mes personnages – ou plus exactement que leur accorde à eux beaucoup de place pour se développer tout seuls. Mon rôle dans leur croissance s’arrêtant dès lors pratiquement à leur représentation physique et aux traits en gras de leurs personnalités. Vous savez que j’en fais des portraits en bidouillant les outils palettes informatiques, et certains d’entre vous se rappellent qu’avant de les modeler et peinturlurer à la souri, je les aquarellais. Il n’est pas question de revenir en arrière, mais comme en ce moment j’essaye de reprendre en main mon habitat qui n’est plus, et ce dans les 29 pièces, antichambres et réduits qui le constituent, qu’un gigantesque atelier capharnaüm… pour le re-rendre un peu habitable, au moins les couloirs et les commodités, je suis retombé là-dessus : Ceci est mon étalier. C’est à dire que dans ma vie d’avant, je n’avais besoin que de ça, un bac à glaçons en plastique, de deux pinceaux, un petit un gros et d’un carnet de croquis. Et c’était bien tout pour le bordel.
Et le plus beau c’est qu’en l’état, il est encore fonctionnel, et qu’il sera aussi sûrement dans dix ans. Telle que vous voyez ma palette, elle n’est pas sèche. Elle est lyophilisée. Si je la remouille, elle remarche. C’est sans pile, sans fil. Mais bon c’est tellement mieux d’être la chose de toutes ces machines autour de moi.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Mongo

Chesbro, ce n’est pas le bon jour, mais cette vidéo pourrait relever de la rubrique post-it. Mais non, mercredi c’est casting. J’ai trouvé ce livre chez mon libraire – Emmaüs donc- et je l’ai pris parce qu’il répondait à deux critères forts 1/ tout petit format et 2/ publié chez rivage noir qui ne le sait pas encore, mais qui est mon futur éditeur. Je ne connaissais par George Chesbro, ce petit livre fait les présentations et je peux dire que je suis enchanté. L’auteur raconte comment il a eu l’idée de créer son personnage du docteur Robert Frederickson alias Mongo le magnifique, docteur es criminologie, détective privé au black, ancien artiste de cirque et atteint d’une insuffisance staturale en rapport avec une anomalie de croissance des os : de Nanisme. Chesbro raconte la gestation de ce personnage hors norme, mais dit surtout à quel point il a existé de lui-même dès lors qu’il a pu s’identifier à lui dans son obligation de décupler ses efforts pour atteindre à une certaine pérennité. Le texte est une déclaration d’amour. Je le cite : le Robert Frederickson, alias Mongo le magnifique, était un dur à cuire, psychologiquement et physiquement, et je m’aperçus que je l’aimais beaucoup. Et je savais que, quelle que soit la manière dont il serait traité par quelque éditeur sceptique, moi au moins j’offrirais à cet homme remarquable la dignité et le respect qu’il méritait amplement.


Le petit volume est complété par une nouvelle, une courte enquête de Mongo, où on le voit vivre et gamberger, exister et craquer les coutures de son existence, une petite merveille. Je me fais le plaisir d’une autre citation : “Depuis longtemps, j’avais pris l’habitude de ne pas regarder en arrière, même s’il s’agissait de la veille. J’avais déjà franchi trop d’obstacles apparemment insurmontables, sans parler de ceux qui m’attendaient : l’expression d’incrédulité dans les yeux d’un client non averti qui me voyait pour la première fois et qui réprimait un éclat de rire à l’idée d’un nain essayant d’exercer le métier de détective privé.
J’ai beaucoup aimé ce texte, et il m’a donné envie d’en commettre un dans le genre, dans l’espèce. Raconter mieux et plus loin la naissance de ma Gaby Kotska, la manière dont elle s’est imposée comme la taulière dans ma maison et ma boîte crânienne. Sachant qu’elle apparaît en arrière-plan dans mon premier livre, dans une scène où elle sert des limonades aux personnages de premier plan, et elle apparaît comme un fusil de Tchékhov, pour démontrer que le caractère séducteur d’Annabelle Kowitz va être perçu comme un point de fragilité par son père déjà bien gagné à sa propre parano. Gaby à ce moment-là n’a pas de prénom, elle sert juste à ça en plus de servir des limonades, elle a seulement deux lignes de dialogue fonctionnel. Mais son petit ton de casseuse de gueule est déjà là. Il faut que je raconte ça. Déjà parce que je ne suis pas sûr d’en revenir.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Taeyang

Taeyang est une jeune femme coréenne dont on ne sait pas au juste l’âge et dont les “talents” hors normes se sont révélés il y a peu, et hélas dans le moment où, alors qu’elle était cocaïnée pour la fête elle a tué un rival. Son étonnant métabolisme étant donné on a commué sa peine pénale en période de probation et en mise à l’épreuve. En gros elle astreinte à un genre de TUC, et sa déveine lui vaut d’avoir à l’effectuer sous l’autorité répugnante du Maréchal Europe. Autant dire, connaissant le psychopathe, que sa vie ne tient plus qu’à un fil. Et qu’elle n’a donc rien perdre. Son pouvoir de télékinésie déjà très inquiétant, dans ces conditions extrêmes, fait d’elle une adversaire plus que redoutable : féroce.
Taeyang signifie “soleil” et dans les faits gravitent autour d’elles trois satellites qu’elle contrôle simultanément et indépendamment comme elle aurait trois autres cerveaux déportés : un pour la boule d’acier, un pour la lame de scie circulaire et pour le poignard qu’elle fait voler autour d’elle. Et si ce n’est pas assez, visiblement elle a son petit savoir-faire taekwondo. Ce qu’on appelle une bonne cliente, donc.
Pas de balises spoiler pour Taeyang, vous saurez tout en lisant Sucre bébé amour.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

La Cavalletta

Mercredi casting et aujourd’hui un second personnage d’antagoniste, secondaire celui-ci. La Cavalletta (sauterelle en italien) n’est pas vraiment méchante d’elle-même, n’est probablement pas non plus la meilleure des personnes, elle doit être moyennement un peu des deux, mais sa “moyennitude” est captive du maréchal Europe qui l’a depuis luette réduite en esclavage comme il le fait de tous ceux qu’il ne tue pas. Il est sacripant quand même celui-là. La Cavaletta il en a eu tous les usages et l’a conservée près de lui parce qu’elle dépanne comme femme de main. Parce que des fois c’est un gros flemmard le maréchal. Et puis il ne peut non plus tout faire lui-même. La Cavalletta a au surcroît des capacités hors norme pour la bagarre. Outre qu’elle est adepte de la gonflette, elle a de naissance des jambes anormalement puissantes qui lui permettent de faire des bonds des quelques centaines de mètres (d’où son nom de Cavalletta) et si besoin de flanquer des coups de pied au cul à Mag 5. Et mag 5 on le sent passer.
Pas de balises spoiler pour elle, tout est raconté dans ‘sucre bébé amour” à paraître en juin prochain.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Téflon

Aujourd’hui mise en ligne du profil du bien massif énergumène qui se fait appeler Téflon en raison de la substance de son épiderme et qui est un des personnages, un peu bizarres, qui apparaissent dans Vanina Ah Ah, tome 1 de la trilogie étrange. C’est le dernier dont je ferai les présentations pour ce volume-ci, puisque je vais devoir commencer à faire la revue d’effectif pour le tome 2, sucre bébé amour, dont la sortie est programmée pour la mi-juin prochaine. Téflon est un personnage secondaire un peu frustre et grossier, et dont je peux vous dire, sans spoiler, qu’il a un destin à sa mesure. Et, ça, c’est bien. Vous le retrouvez comme d’habitude sur on site Laurentsror.com, sous l’onglet casting.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

La Guéparde

Casting. Cette semaine, la fiche personnage de la guéparde est en ligne sur mon site laurentseror.com. C’est un personnage qui apparait et donne sa pleine mesure dans Vanina Ah Ah, premier tome de la trilogie étrange. C’est une mégère masquée, meurtrière efficace, mais dont le talent est gâtée par une personnalité de diva sur le retour et une petite veulerie dès que ça sent vraiment la poudre. Je l’aime beaucoup personnellement, mais il faut dire que pour l’auteur que je suis un caractère aussi désagréable est très plaisant à écrire. On ne connait pas son état civil, on ne la verra jamais que masquée et un peu boudinée aussi dans sa combinaison panthère qu’elle porte presque comme un accessoire érotique à l’ancienne. Elle parle beaucoup et à part ça elle court vraiment super vite.
Je l’aime bien.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Agent Daniel Cristo

Le mercredi c’est casting et aujourd’hui je me gâte parce que dans mon opération de mises à jour de profils et users manuals de mes personnages c’est le tour de Daniel Cristo, agent de police en uniforme présent dans les trois tomes de la trilogie “étrange”. Je l’aime bien l’agent Cristo. Un gars paisible qui est sur le point d’avoir tous ces points retraite, parent isolé depuis lurette visiblement – en tout cas c’est ce que je comprends à l’écrire – et flic de proximité comme par vocation, et si ce n’est pas le cas, il a de toute façon le bon adn, et ce qu’il faut de bonne volonté.


C’est un malin à la vue basse comme on les aime, de ceux qu’on se morfond toujours d’avoir mésestimés, de ceux qu’on écoute une fois qu’on les a écoutés rien qu’une fois. Et puis courageux… pas courageux pour rien, juste fataliste : quand il faut y aller, il faut y aller. Pas de balise spoiler pour ce monsieur-là, parce que pour l’instant le tome 1 déjà paru démoule simplement ce parangon du gars sûr avec un peu d’arthrose et une infinie patience. Par contre, ave le tome 2, il va falloir que je ménage le suspens, parce que le bonhomme prend quelque chose de la profondeur de champ.
Personnage de soubassement. J’adore écrire Daniel Cristo.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh

Lieutenant de police Angel Houard

Mise en ligne ce jour de la sommaire notice biographique du personnage Angel Houard, lieutenant du commissariat où tout commence dans “Vanina Ah Ah” paru en juin dernier, et second de la commandante Cellor présentée la semaine dernière. Mine de rien avec son profil terne, et son ossature spongieuse, malgré un petit caractère sans trop de caractère, le gars Angel va être présent tout du long des trois tomes, survivant en milieu hostile parmi une belle foule de zinzins surpuissants et parfois surméchants, en tremblant des genoux et en n’ayant pour toute compétence que de se servir ni mieux ni moins bien que vous et moi d’un ordinateur.
Dans “vous et moi”, je n’inclus pas ma mère bien sûr. Houard n’a jamais à ce que j’en sais rédigé le corps d’un long mail dans l’étroite barre dédiée à l’objet du dit mail.
Personnage soucieux de lui-même d’abord, mal dimensionné à son métier de flic, planqué derrière des compétences d’archiviste et une fierté sans objet réel, il va devoir affirmer quelque chose du caractère, d’abord pour ne pas être démasqué comme imposteur. Et ensuite pour préserver un semblant d’intégrité physique. Parce que c’est vrai que les gens qui ont la cruauté comme quant-à-soi ont tendance à voir en lui une espèce d’objet transitionnel. De balle de relaxation. Son profil est sur laurentseror.com. Onglet Casting.

Seror #villeurbanneGratteciel #Sojac #aquarelle #watercolor #RomanNoir #Fiction #Novel #oujoporama #Sublunaires #Comics #SF #Booktube #Podcast #Feuilleton #CoolLibri #Amazon #KDP #Vlog #Illustrations #Lectures #Postit #SalesRomances #VaninaAhAh